Ménopause : Les solutions sans les Hormones

La ménopause ne survient pas du jour ou lendemain , c’est une étape inévitable de la vie d’une femme. Le système hormonal féminin ralentit inexorablement jusqu’à cesser son activité. Ce ralentissement va engendrer quelques maux, parfois légers, parfois plus graves ou voir invivables pour certaines femmes. Statistiquement elle démarre vers l’âge de 50 ans. des exceptions existent bien entendu dans un sens comme dans un autre, mais globalement, on peut dire que les femmes entrent naturellement en pré-ménopause à partir de 45-48 ans.

Un point important : toutes les femmes ne souffrent pas des mêmes symptômes. Certaines ne noteront qu’une fragilité nouvelle au niveau des cheveux ou des ongles, tandis que d’autres traverseront une véritable période de souffrance, physique, et aussi psychologique. Les changements physiologiques sont inévitables, mais il est heureusement possible de lutter contre certains effets néfastes.

°Le gattilier pour soulager le syndrome prémenstruel lié à la préménopause

les vertus de la baie de gattilier sont connues depuis 2000 ans. Arbrisseau très fréquent près du littoral méditerranéen. Plante essentiellement féminine pour les douleurs prémenstruelles et les cycles irréguliers.

 

°L’airelle, le bourgeon de la femme réparateur de la muqueuse intestinale

Oestrogène « Like » (qui veut dire comme..), réduit les bouffées de chaleur, anti-spasmodique relaxant du muscle utérin.

 

°Le framboisier qui est un remède féminin, et un protecteur ovarien

c’est un grand régulateur de la fonction ovarienne et de l’équilibre oestrogène, progestérone. harmonisant des trois premiers mois de grossesse également.

 

°La sympathicothérapie peut également vous accompagner pendant cette période. Méthode de réflexothérapie, c’est à dire qu’en stimulant une zone particulière du corps, on va agir sur un ou plusieurs organes pour rééquilibrer l’organisme.

Demandez toujours l’avis de votre médecin avant de prendre une plante.

Sonia Mikaelian Naturopathe à Marseille