Retrouvez ici, des articles, des réflexions, et ma veille concernant la naturopathie

Les Miracles du Sympathique

La réflexothérapie est une stimulation en vue d’une guérison (stimulothérapie) : elle désigne toutes les stimulothérapies :

– celles des zones cutanées (Acupuncture ; Auriculothérapie).
– celles des muqueuses :

  • nasales : sympathicothérapie.
  • utérine.

Nul n’ignore l’action du système nerveux sympathique dans notre organisme. Son action physiologique est incontestable. Le soigner constitue un apport médical véritablement miraculeux dans nombreux cas.

Le grand sympathique est à la fois l’Animateur, le Régulateur et le Défenseur de notre organisme.

De son bon fonctionnement dépend notre vie active et productrice. Il faut donc s’appliquer à le maintenir dans sa complète activité et, s’il y a lieu, à rétablir son équilibre.

C’est en lui qu’est le siège essentiel de notre santé. Son traitement est tout le secret des Réflexothérapeutes. Les médications chimiques (potions, cachets, pilules, etc.) et physiques (diathermies, rayons, etc.) sont le plus souvent appelées à Soulager le malade. Ces procédés n’apportant qu’un bienfait souvent passager doivent être fréquemment renouvelés. Ils peuvent engendrer en outre des troubles secondaires. Ils condamnent plus ou pins le malade à l’accoutumance. Des complications et des rechutes peuvent apparaître.

La médecine s’est surtout appliquée à supprimer la souffrance ou à l’atténuer …

Sonia Mikaelian Naturopathe Sympathicothérapeute Marseille

 

Se relaxer avec la Sympathicothérapie

La réflexologie endo-nasale est une méthode de réflexologie qui fonctionne par la stimulation de points spécifiques qui entraineront une réponse sur un organe ou système cible par voie réflexe. Cette technique consiste à stimuler l’intérieur du nez au niveau de certains points repartis sur 3 zones = les cornet : inférieur, moyen et supérieur.

Cette méthode thérapeutique utilisant les zones réflexogènes endommagées-nasales pour corriger les déséquilibres du Système Neuro végétatif (SNV) et les troubles associés, chroniques et fonctionnels.

Le matériel utilisé est un stylet métallique souple, terminé par une « pointe mousse ».

Le praticien procède ainsi à des « touches nasales« , qui peuvent être vibratoires, aromatiques, énergisantes.

La réflexologie endo-nasale n’existe que par l’intermédiaire du système neuro-vegetatif qu’elle permet de rééquilibrer.

Il existe au niveau de la muqueuse des fosses nasales, une somatotopie comme au niveau du pavillon de l’oreille, des pieds, des mains ou de l’iris

Sonia Mikaelian Naturopathe Sympathicotherapeute Marseille

 

Exemple d’une touche énergisante (va et vient dans le cornet inférieur)

Les Bases Fondamentales de la NATUROPATHIE

La Naturopathie

Du latin : « natura » : nature

du Grec : « pathos » : ce que l’on ressent, perçoit, vit mal, maladie, mal habit.

La Naturopathie est une science fondamentale englobant l’étude, la connaissance, l’enseignement et  la pratique des lois de la vie. C’est à la fois une philosophie, l’art et la science de maintenir l’individu en bonne santé par des moyens naturels.

Ce que la Naturopathie n‘est pas :

  1. . Un cocktail hétéroclite de « recettes » de médecine naturelle, une religion, des pratiques austères ou un ensemble de dogmes réalisant une mystique de la purification.
  2. . Une science des plantes ou des tisanes (antisymptomatique), l’art de « laisser faire la nature » en toute occasion, quitte à négliger ou refuser radicalement les médecines d’urgence (antibiotiques, chirurgie, corticoïdes).

Ce que la Naturopathie propose :

  1. . une pédagogie de la santé, un accompagnement des malades suivis par leur médecin, une étude, une connaissance, un respect et une application de cette « nature guérisseuse » ou « Vis matricatrix naturae » dont parlait Hyppocrate, la force vitale des Anciens accompagnée du principe selon le quel le 1 er devoir du praticien était de ne rien faire qui put nuire : Prinum non nocere
  2. . Des techniques physiques et biologiques pour activer et renforcer les mécanismes homéostatiques (de régulation), une démarche holistique.

Pour la Naturopathie, il semble que la maladie soit une conséquence inévitable de la vie. Il est certain que les naturopathes insisteront sur la façon positive qu’elle remplit bien souvent.

Ainsi, les manifestations aigües sont des signes positifs d’une réponse vitale et il n’y a rien d’inquiétant.

La nature du traitement naturopathique impose toutefois une plus grande responsabilité au praticien dans le cadre d’une évaluation de son patient.

L’interprétation des critères de diagnostic diffère de celle de la médecine allopathique. (Roger Newman TURNER-naturopathe anglais).

Les 3 concepts fondamentaux en Naturopathie 

  •  L’humorisme, il définit l’ensemble des liquides biologiques humains, leurs aspects quantitatifs et qualitatif, leurs fonctions et par voie de conséquence leur influence sur l’état de santé ou de maladie de l’organisme.

ce milieu intérieur correspond au sang, à la lymphe et au liquide interstitiel. l’équilibre et la constate du milieu intérieur correspondent à l’homéostasie. les humeurs représentent environ 60% à 70% de notre poids corporel total, soit 42 à 49 Litres pour un homme de 70 KG.22

  •  Le Causalisme, il rattache une ou des causes de la maladie. L’angine par exemple, pour la médecine analytico-scientifique, c’est l’infection des tissus lymphoïdes du pharynx, pour la naturopathie, c’est une fermentation intestinales appelée Dysbiose.

Les hémorroïdes autre exemple, en médecine conventionnelle on utilise une pommade analgésique pour soulager et des remèdes antithrombotiques pour la circulation. Mais où va le sang peut il aller lorsque la sortie est fermée ? en naturopathie, on lèvera le barrage hépatique, dans la mesure où le foie doit faire face à une augmentation de son métabolisme. sa pression sanguine au niveau du réseau portal augmente et au niveau des réseaux hémorroïdaires .

Le vitalisme, « théorie selon laquelle la vie est une force, un principe autre que celui de l’âme et autre que celui des phénomènes physico-chimiques et qui régit l’organisme d’un être vivant ». (Larousse)

Ce vitalisme prend des noms différents selon les cultures et civilisations.

Le Prâna ds hindous, le Chi des chinois, le Ki des japonais, le ou des égyptiens, l’Archée ou Munia de Paracelse, le Sila des esquimaux, le Rouach des Hébreux, le Fluide vital des alchimistes…

Loi de Thérapie de Marchesseau,  » l’unité de la maladie exige l’unité du traitement, lequel doit être adapté aux indications fournies par les réactions de défense et les tolérances de l »organisme intoxiné et affaibli ».

Sonia Mikaelian Naturopathe Marseille

 

La sciatique soignée par la Sympathicothérapie…

Depuis quelques années, dès qu’un symptôme surgit, la majorité des malades ont tendance à consulter d’emblée des médecins spécialistes, sans même faire vérifier leur état de santé par leur généraliste.

Si dans des cas très précis et très graves, la spécialisation est évidemment nécessaire, il est des problèmes courants qui gagneraient à être étudiés avec une vue d’ensemble et non pas spécifiquement.

Prenons un cas par exemple, d’une personne qui se plaint de douleur de la sciatique droite, il semble tout naturel de se rendre immédiatement chez un rhumatologue ! Malheureusement, le traitement prescrit ne la soulage pas. Au contraire, les infiltrations provoquent une aggravation de sa douleur. Celle-ci est localisée en premier lieu au bas de la colonne vertébrale et un peu au milieu de la fesse, gagne la face postérieure de la cuisse, puis descend sur le coté de la jambe jusqu’aux orteils. Cette sensation de brulure tout le long du trajet du nerf sciatique est améliorée par des séances d’acupuncture, mais le résultats n’est pas durable.

Lorsque je reçois cette jeune femme, après un examen iridologique – c’est à dire des fibres iriennes de l’oeil, qui va me renseigner sur l’état général de ma nouvelle cliente-  qui me permet de déceler un état dépressif latent, des spasmes importants, un manque de magnésium et une mauvaise circulation artérielle. Elle reconnait facilement qu’elle est très souvent angoissée, voire dépressive, fatiguée sans raison. Pour elle ces troubles sont liés à sa vie personnelle, soucis endocriniens, problème de diabète, etc etc, elle comprend et admet difficilement que ses symptômes sont liés à un déséquilibre complet de son organisme et particulièrement du système sympathique. Ce système régit les différents organes ; le rééquilibrer est donc primordial.

Pour la première des séances de Sympathicothérapie, des touches nasales sont pratiquées au niveau du cornet supérieur, pas très appuyées pour commencer, cela permet déjà de rééquilibrer le système sympathique et au niveau du cornet inférieur, qui correspond aux vertèbres lombaires, dans le but d’améliorer la sciatique. Bien que les touches soient faites sans adjonction d’huiles essentielles de plantes, cette personne, bien que plus détendue, est très fatiguée après la séance et pendant les quarante-huit-heures qui suivent les soins.

A la deuxième séance, les touches nasales sont reprises de la même façon mais avec une HE de lavande dont l’action est douce et relaxante. Cette fois-ci, les soins ne sont suivis d’aucune fatigue mais elle ne sera pas spécialement détendue les jours suivants. Par contre, sa douleur sciatique disparaît complètement pendant deux jours.

Le traitement se poursuit de la même façons avec des touches nasales au niveau des cornets supérieur et inférieur, mais avec une huile essentielle de thym, très stimulante, et la douleur sciatique disparait de nouveau. A la quatrième séance, c’est une huile d’origan déterpénée qui est choisie. elle provoque tout-jours des réactions vives, c’est pour quoi il est préférable de l’utiliser en fin de traitement et sur un sujet déjà moins réceptif.

Effectivement, une semaine plus tard, lorsque la cliente revient pour une sixième séance, sa douleur sciatique a complètement disparu. elle ne ressent ni gêne ni brûlure. A l’examen, il ne subsiste aucun point douloureux. même les fameux points  » Valex »  localisés sur la fesse et la cuisse sont toujours très sensibles au toucher chez une personne souffrant de sciatique, sont parfaitement indolore. Elle se déclare également détendue, elle dort bien et se sent moins déprimée..

Avoir une vue globale de tous les maux dont nous souffrons est, nous le voyons, nécessaire ! en fait, éduquer les malades et même les bien portants, pour qu’ils prennent l’habitude de se considérer comme un « Tout ».

 

Sonia Mikaelian Naturopathe Marseille